Lewis Carroll

The Life and Letters of Lewis Carroll

Angleterre   1898

Genre de texte
Journal

Contexte
Cet extrait est tiré du Journal de Lewis Carroll pour 1859, quand il avait 27 ans. Il connaissait alors Tennyson depuis deux ans et ils étaient devenus amis. Carroll lui avait rendu visite le 13 avril 1859.

Texte original

Texte témoin
The Life and Letters of Lewis Carroll, ed. Stuart Dodgson Collingwood, Toronto: George N. Morang, [1898], p. 79. Notre traduction [CV].




RĂŞves de Tennyson

Muse infantile

Tennyson nous dit qu’il avait souvent rêvé de longs passages en vers et qu’il croyait sur le coup qu’ils étaient bons, mais qu’il ne put jamais se les rappeler une fois réveillé, à l’exception de quatre vers qu’il avait rêvés à l’âge de dix ans :

Un moineau mâle
Peut-il Ă©crire Ă  une brouette?
J’espère que vous excuserez
Mon infantile muse.

— ce qui, pour un fragment non publié du Poète Lauréat peut être considéré comme intéressant, mais assez peu prometteur.

Il nous dit aussi qu’il avait un jour rêvé un poème extrêmement long au sujet de fées, qui commençait avec des vers très longs qui devenaient progressivement plus courts et qui se terminait avec cinquante ou soixante ligne de deux syllabes chacune!

Page d'accueil

- +